L’injection d’insuline est un geste de routine pour un personnel médical. Mais pour un diabétique, ces gestes sont souvent difficiles, surtout en cas de multiples injections quotidiennes. Mais ne vous inquiétez pas, il faut connaître quelques astuces pour injecter votre dose d’insuline en toute sécurité et ce, quand vous voulez, où vous voulez.

Qui peut injecter une dose d’insuline ?

L’injection insuline se fait par un personnel médical dans un centre sanitaire. Cette pratique est la plus sécurisée, et vous évitez des défauts de dosage. L’injection insuline infirmier est donc la plus conseillée, surtout si vous avez un centre médical dans votre quartier.

Dans certains cas, le patient lui-même pourra procéder à son injection d’insuline. Il est ainsi très important d’adopter les bons gestes pour faire une piqure insuline dans les règles de l’art. Une personne avec toutes ses capacités physiques et psychiques, capable de suivre le dosage selon la prescription médicale, est la plus sollicitée par cette pratique.

Mais les personnes âgées, ou avec une baisse d’autonomie, doivent opter pour une injection d’insuline assistée. Ainsi, le dosage, les techniques d’injection, les règles d’asepsie seront sous la supervision d’un professionnel. Ces agents de santé sont disponibles de suite pour vous aider dans l’injection de votre dose d’insuline. Il suffit de faire une petite visite sur inzee.care pour bénéficier d’informations supplémentaires.

Les gestes à adopter.

Dans le cas d’une auto-injection, vous devez adopter les mêmes gestes que lors d’une injection insuline soins infirmiers. Voici un guide très facile que vous pourrez suivre.

– Repérez la zone d’injection :

Si vous en êtes à votre première injection, la face supérieure de votre cuisse, ou la région abdominale sont les plus recommandées. Mais si vous êtes un habitué, vous pourrez injecter votre dose d’insuline sur votre bras. Dans le cas où vous auriez une personne pour vous assister, vous pourrez injecter la dose sur la partie supéro-externe de votre fesse.

– Préparez votre dose d’insuline :

Si vous utilisez un stylo à insuline, vous devez vérifier s’il y a encore les doses nécessaires. Suivez la notice pour ouvrir le stylo avant de continuer. Si vous utilisez des seringues classiques, vous devez vérifier le flacon et l’insuline restants.

– Nettoyez le site d’injection :

Vous devez procéder à une asepsie rigoureuse. Commencez par laver vos mains avec du savon, ou un antiseptique que vous avez à votre disposition. Mettez ensuite des gants de soins classiques. Prenez du coton, et de l’alcool. Un autre antiseptique local fera aussi l’affaire, alors ne vous en privez pas. Imbibez votre coton avec votre antiseptique. Faites ensuite des mouvements circulaires pour bien nettoyer la zone d’injection. Laissez le tout sécher à l’air libre, et vous pourrez passer aux prochaines étapes.

– L’injection proprement dite :

Lors de l’auto-injection, vous devez tenir compte d’un seul principe : l’injection doit se faire dans la région sous-cutanée. Cette technique assure une bonne dispersion de votre traitement. Pincez la peau avec votre index et votre pouce. Vous aurez ensuite deux possibilités. Vous pourrez enfoncer votre aiguille sur le sommet du pli. Dans ce cas, vous devez garder le pli, tout en injectant la dose d’insuline. Optez ainsi pour une injection lente, sur 10 à 15 secondes. En alternative, vous pourrez piquer sur un angle de 30°, en partant de la base du pli. Une fois que vous aurez enfoncé l’aiguille, vous pourrez lâcher le pli, et injecter lentement votre dose.

– Jetez vos aiguilles :

Vous devez avoir une boîte à aiguille chez vous. C’est un principe de l’auto-injection d’insuline. Ainsi, vous n’aurez pas à enlever l’aiguille de la seringue. Vous devez juste la couper avec une coupe-aiguille adéquate. Jetez-la dans la boîte à aiguille.

Les précautions à prendre avant l’injection de votre dose.

– Laissez le flacon d’insuline refroidir à l’air ambiant avant l’injection. 15 à 30 minutes suffiront pour cette étape.

– Vérifiez la date de péremption de votre insuline : car oui, un flacon périmé sera inefficace, et dangereux pour votre santé.

– Marquez la date d’ouverture de votre flacon : surtout si vous venez d’ouvrir un flacon neuf. Un flacon déjà ouvert doit être utilisé dans les 4 semaines après son ouverture.

– Respecter la dose à injecter, en fonction de la prescription médicale.

– Respecter aussi les intervalles d’injection et les heures de repas.

Bonus : comment reconnaître une hypoglycémie ?

L’hypoglycémie est le risque le plus courant lors de l’injection d’insuline. C’est une réaction de l’organisme suite à un mauvais dosage, des gestes d’injection inadéquate, et aussi de mauvais intervalles d’injection.

Voici les symptômes les plus courants que vous devez connaitre :

– Une fatigue soudaine, sans effort considérable

– Des maux de tête, de l’irritabilité

– Des tremblements des membres, suivi d’une pâleur du visage et des sueurs.

– Une perte de la concentration, de la somnolence.

– Au début d’une hypoglycémie, vous pourrez ressentir une faim impérieuse, ou des palpitations.

Au moindre symptôme, n’hésitez pas à contacter votre médecin. Il vous recommandera ensuite des traitements en urgence pour vous soigner.