Depuis les scandales liés à l’intoxication et aux maladies dues aux effets des produits chimiques et de la pesticide sur l’organisme, les consommateurs sont devenus réticents par rapport aux produits issus de l’agro-business. Ils privilégient la qualité des marchandises, leurs bénéfices sur la santé, d’où le recours au bio.

L’importance de la traçabilité des produits bios

La recherche du confort et du bien-être pousse les gens à consommer mieux. Les produits biologiques sont considérés comme garanties d’une bonne santé. Ils proviennent d’un champ ou d’une ferme utilisant uniquement des procédés naturels, bannissant ainsi tout ce qui vient de la synthèse, de la chimie et autres méthodes visant à obtenir des fruits, des légumes, de la viande en quantité. Connu pour respecter l’environnement, le bio fait vendre. Œuvrer dans la branche bio c’est s’adonner à une activité fructueuse. Cependant, là où il y a de l’argent en jeu, il y a toujours des agents malintentionnés. Il faut donc se méfier pour ne pas tomber dans les pièges des fraudeurs.

La mise en place de la traçabilité des produits bios

Afin d’écarter et de maîtriser les fraudes, l’Agriculture France comme l’Agriculture UE a mis au point des systèmes permettant de distinguer un produit bio. En moyenne après trois années d’exploitation bio, le producteur qui le souhaite peut recevoir une licence et plus tard un certificat lui permettant d’intégrer la communauté bio. Il peut alors commercialiser ses produits biologiques portant le logo européen et/ou français. Pour cela, un étiquetage particulier a été mis en place. En effet, les étiquettes des produits bio comportent des signaux spécifiques en fonction de l’entité de contrôle qui les a délivré. Elles contiennent des codes pour facilité leur reconnaissances.

Les avantages des sources sûres

Les produits garantis bios sont les plus prisés en ce qu’ils nous protègent contre les maladies et les effets du temps. Les institutions de contrôle travaillent dur pour maintenir une ambiance saine au sein du marché bio. Pour les articles issus du sphère de l’Agriculture non-UE, ils doivent démontrés qu’ils sont conformes aux réglementations en vigueur pour faire partie des produits importés bios. Il est impératif qu’ils observent la réglementation obligatoire dans l’Union européenne et une autre dans un pays tiers. Toutefois, qu’il s’agisse de marchandises produites dans le respect des normes de l’Agriculture UE/non-UE, consommer bio est synonyme de bien-être. Le fabricant aura la place qu’il mérite en fonction du degré de satisfaction des consommateurs. Plus ils sont satisfaits, plus ils recommanderont le produit.